Réponses aux questions fréquentes

Comment peut-on obtenir un brillant élevé avec un petit nombre de passages de polissage?
Parce que la charge inorganique, sphérique et extrêmement petite (0,2 μm), est répartie uniformément dans la pâte.
Pourquoi le brillant dure-t-il longtemps?
Pour les mêmes raisons que nous avons données dans la réponse R1, et grâce aux silanes qui permettent un fort degré d’adhésion avec la matrice organique.
Quel instrument recommandez-vous pour le polissage?
Vue l’extrême facilité de polissage d’Estelite Asteria, nous considérons que la plupart des instruments disponibles dans le commerce sont adaptés à cet usage. Voici quelques marques contrôlées directement, dont Tokuyama Dental garantit l’aptitude: PoGo™ (DENTSPLY/Caulk), Sof-Lex™ (3M-ESPE), Identoflex® Hiluster Dia Polishers (KERR), D-FINETM Hybrid Diamond (COSMEDENT, Inc.)
Puis-je employer Estelite Asteria aussi bien pour les dents antérieures que pour les dents postérieures?
Oui, Estelite Asteria possède à la fois des qualités esthétiques supérieures pour les restaurations antérieures, et des caractéristiques adéquates de résistance aux fractures, à la flexion, à la rétraction et à l’usure pour les restaurations dans les secteurs postérieurs.
Comment la résistance aux fractures se traduit-elle?
La résistance aux fractures indique la capacité du matériau, qui est déjà légèrement fissuré, à résister à des sollicitations supplémentaires. En règle générale, la résistance à la fracture de l’émail humain est de 0,7~1,3 MPam1/2 et celle de la dentine humaine de 2,7~3,1 MPam1/2. La résistance à la fracture d’Estelite Asteria est de 1,79MPam1/2.
Pourquoi Estelite Asteria se mimétise-t-il aussi bien avec la dent traitée?
Parce que les lignes marginales deviennent vagues et indéfinies grâce à son degré élevé de diffusion et de transmission de la lumière, et grâce aussi à sa brillance comparable à celle de la dent naturelle.
Quel est l’avantage clinique d’une rétraction de polymérisation basse?
Une rétraction a minima réduit le risque de fissures et d’ébréchures entre le composite et la dent, ainsi que de fêlures possibles de la dent naturelle. Avantage qui réduit le stress de polymérisation et la sensibilité postopératoire.
Quelle est l’épaisseur recommandée pour chaque couche en cas de technique par incrément?
Il ne faut pas dépasser la profondeur indiquée dans les notices (IFU). Par exemple, 2,0 pour une teinte A3B irradiée aux LED pendant 10 sec. Cette profondeur est une donnée clinique qui correspond à ½ de la profondeur de polymérisation in vitro, calculée conformément à la réglementation ISO 4049:2000.
Une lampe est-elle recommandée en particulier?
On peut utiliser les lampes conventionnelles d’une longueur d’onde entre 400 et 500 nm (pic: 470 nm), spectre absorbant de la camphoroquinone contenu dans Estelite Asteria en qualité de photo-initiateur.